Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 16:40

 

J'ai choisi de faire un peu de modelage, non seulement pour le plaisir tactile du modelage lui même et la construction en 3 dimensions mais aussi car je pense que cela peut m'aider à progresser dans le domaine du dessin.

 

Le modelage peut être complémentaire à l'apprentissage du dessin. Dans le cadre du dessin de portrait ou de nu, essayer de comprendre un visage ou le corps humain en le modelant permet de concrétiser les éléments de construction anatomique qu'on connait en dessin et ainsi de mieux se les représenter.

 

J'ai acheté un kit de modelage pour débuter. On en trouve assez facilement dans certains magasins de bricolage de fournitures beaux arts ou de loisirs créatifs. J'ai trouvé le mien chez Cultura. Il y avait un pack d'argile autodurcissante fourni dans le pack. Je vous déconseille ce type d'argile pour débuter car elle sèche très vite dès qu'elle est au contact de l'air, en quelques heures on obtient une pate qui se solidifie et qui devient de plus en plus difficile à travailler.

 

J'ai fait un premier essai avec cette pate autodurcissante. Pour limiter son durcissement et pour avoir un peu plus de temps pour la travailler je l'ai recouverte en cours de travail d'un linge humide. Cela permet de ralentir le séchage. Mais je me suis tout de même retrouvée très rapidement avec des bouts d'argile secs impossibles à amalgamer.

S'il y a une perforation dans le pack d'argile, elle durcira aussi très rapidement.

Il vaut donc mieux utiliser un pain d'argile classique non chamotté en pain de 5 ou 10 kg (chez les Briconautes ! ) et de trouver par la suite un four où cuire le modelage.

 

J'avais tout d'abord décidé de modeler un crâne en consultant des livres d'anatomie, puis d'y intégrer les muscles et ensuite les tissus pour avoir une vision complète de la construction d'une tête. Mes connaissances en modelage m'on fait renoncer à construire la tête grandeur nature car se posait alors des problèmes de poids du modelage à gérer. J'ai donc décidé de construire uniquement le visage de face (un masque en quelque sorte) et je me suis limitée au bas du visage car je n'avais pas prévu un pain d'argile suffisament important, mais je me suis équipée pour de futurs modelages :)

 

Voici quelques étapes de mon petit essai :

 

 

masque1.jpg

 

 

 

 

masque4.jpg

 

 

 

masque6.jpg

 

 

 

 

masque8.jpg

 

 

 

 

masque8-profil.jpg

 

 

 

A vous de jouer !

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans OUTILS PRATIQUES
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 19:40

  dessinetmodelage

 

 

Vous avez certainement déjà pratiqué cet exercice qui conciste à mémoriser des éléments puis essayé de les dessiner de mémoire et là vous vous êtes certainement rendu compte que vous n'aviez pas bien observé car ce qui vous semblait évident au premier regard, l'est beaucoup moins lorsqu'il s'agit de passer à leur représentation, : la taille, les rapports de distance, la forme des objets etc. Il y a une sorte de flou qui ne vous permet pas de dessiner avec précision.

 

Comme je le disais dans l'article précédent les meilleurs dessinateurs sont en général de très bon observateurs. Partant de ce principe tout ce qui peut permettre de mieux comprendre notre sujet de dessin nous fera faire des progrès considérables.

 

Le modelage permet cela. Il est bien adapté pour les sujets animaliers, les objets, les éléments naturels mais il m'intéresse principalement dans le domaine du portrait et de la représentation du corps.

 

Le modelage permet d'appréhender les volumes de manière concrète par leur construction en trois dimensions. On se rend alors compte de nombreuses erreurs, de lacunes et de mauvaises compréhensions de notre sujet.

Ceci dit nous ne pourrons pas faire l'impasse sur les connaissances anatomiques mais nous pourrons les appliquer directement, les toucher du doigt et les construire.

Le modelage permet de mieux mémoriser et de mieux se construire une représentation mentale de notre sujet et cela sous  un nouvel angle, celui du "toucher".

 

dessins des ombres et lumières

 

Vous pourrez par la suite utiliser vos modelages et vous en servir de sujet de dessin, comme on peut le faire avec des bustes en platre. Les dessiner en variant les éclairages, les disposer parmi d'autres objets. Ils peuvent s'intégrer par exemple à une composition de nature morte.

Vous trouverez certainement d'autres façons de les mettre en profit surtout s'ils sont réussis !

 

N'hésitez pas à me laisser en commentaire sur vos trucs à vous, vos activités annexes qui nourrissent votre passion du dessin.

 

Dans le prochain article je vous montrerai un petit essai de modelage.

 

A bientôt

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans OUTILS PRATIQUES
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 14:00

 

Je ne sais pas dessiner

Voici une phrase que vous avez certainement déjà entendue ou peut être même prononcée vous même. Celle ci laisse entendre que "savoir dessiner" serait en grande partie de l'ordre de l'inné. A mon avis il n'en est rien.

 

Savoir dessiner c'est tout d'abord comprendre ce que l'on dessine. On dessine mieux ce qui est connu que ce qui est peu connu.

Essayez de dessiner un animal de mémoire comme un chat, un chien, puis essayez une hyène ou un sanglier ou un hippopotame, là on trouve vite nos limites. Le chat, que nous connaissons mieux a quelque chance sur notre dessin de ressembler à un vrai chat mais moins l'animal sera connu moins le dessin sera ressemblant.

 

 

Si vous demandez à un ami ou à un membre de votre famille de faire un dessin, vous essuierez souvent un refus avec pour seul argument : "je suis nul en dessin" comme si le dessin était inné. Ce qui n'est bien sûr pas le cas.

 

Les élèves plus doués que les autres sont en général de très bons observateurs qui peuvent garder une mémoire de l'objet qui leur permettra de le dessiner sans modèle sans être trop éloigné de l'objet réel.

Certains ont un goût pour le dessin depuis l'enfance, cela leur permet de se construire très tôt une "bibliothèque visuelle" petit à petit sans vraiment y prêter attention.

Leur intérêt pour le dessin va les pousser à dessiner de plus en plus et ainsi ils vont garder en mémoire des formes, des objets, des animaux, bref tout un panel qui fera que le jour où on leur demandera de dessiner un objet choisi au hasard ils le feront de mémoire et sans aucun problème. On dira alors d'eux qu'ils dessinent bien. Le trait, la trace laissée sur le papier sera sûre car elle ne sera pas faite au hasard, il y aura une intention dans le trait qui transparaitra par la sureté, la précision et l'esthétique de celui-ci.

 

Bref tout cela n'est que de l'ordre de l'expérience et de l'envie de dessiner, du plaisir qu'on trouve dans cette activité.

Le plaisir au dessin entraine une fréquence, une régularité dans l'exercice et petit à petit un enrichissement de notre "bibliothèque visuelle"  ainsi qu'un gain de dextérité qui permettra de dessiner des objets de plus en plus complexes, des scènes de plus en plus complètes, de réaliser enfin des dessins aboutis.

 

 

Il n'y a qu'à suivre les trâces des Maitres du dessin pour se rendre compte du temps qui était consacré aux recherches et à la documentation avant de passer au dessin. Il n'y a qu'à voir les carnets d'atatomie de Leonard de Vinci, les études de Dürer, de Rembrandt etc pour voir que les dessins chez eux non plus n'étaient pas de l'ordre de  l'inné.

Le corps humain qui a toujours été un sujet privilégié en dessin a été étudié, analysé, disséqué pour en comprendre le fonctionnement et pour par la suite pouvoir le dessiner en comprenant parfaitement chaque trait posé sur le papier. 

Connaitre le globe occulaire va permettre de dessiner un oeil de façon plus réaliste, il en est de même pour tout le corps.

 

Alors que faire lorsqu'on a passé le cap de l'enfance et que le virus du dessin ne nous a frappé que bien plus tard?

Il n'y a pas de recettes miracles, il faut rattraper le temps "perdu" au dessin et dessiner souvent, s'entrainer, aller vers tout ce qui nous permet de pratiquer cette activité en gardant un plaisir à cela. Il y a tout un panel d'activité qui permet de diversifier les approches et de conserver l'envie et le plaisir. Il faut se saisir de toutes sortes d'exercices, que l'on peut faire et qui nous serviront plus ou moins dans le dessin, et parmi cette multitude de possibilité, il y en a une que je trouve particulièrement enrichissante ; je vous en parlerai dès le prochain article...

 

 

En attendant je vous souhaite bon dessin à tous et à très bientôt.

 

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans OUTILS PRATIQUES
commenter cet article

Présentation

  • : Apprendre à dessiner, le blog
  • Apprendre à dessiner, le blog
  • : Dessins postés au jour le jour.
  • Contact

Cours de dessin Signus

Mon coup de coeur : SIGNUS

Essayez le cours complet gratuit pendant

1 mois sans aucun engagement. Explorez les modules,

  écoutez les corrigés audio

postez vos dessins, profitez du forum,

des concours etc.

  C'est 1 mois gratuit et c'est ici :


signus carte

  Comment savoir si un artiste sommeille en vous .... Faites le test ci dessous

dessin

Archives