Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 14:00

 

Je ne sais pas dessiner

Voici une phrase que vous avez certainement déjà entendue ou peut être même prononcée vous même. Celle ci laisse entendre que "savoir dessiner" serait en grande partie de l'ordre de l'inné. A mon avis il n'en est rien.

 

Savoir dessiner c'est tout d'abord comprendre ce que l'on dessine. On dessine mieux ce qui est connu que ce qui est peu connu.

Essayez de dessiner un animal de mémoire comme un chat, un chien, puis essayez une hyène ou un sanglier ou un hippopotame, là on trouve vite nos limites. Le chat, que nous connaissons mieux a quelque chance sur notre dessin de ressembler à un vrai chat mais moins l'animal sera connu moins le dessin sera ressemblant.

 

 

Si vous demandez à un ami ou à un membre de votre famille de faire un dessin, vous essuierez souvent un refus avec pour seul argument : "je suis nul en dessin" comme si le dessin était inné. Ce qui n'est bien sûr pas le cas.

 

Les élèves plus doués que les autres sont en général de très bons observateurs qui peuvent garder une mémoire de l'objet qui leur permettra de le dessiner sans modèle sans être trop éloigné de l'objet réel.

Certains ont un goût pour le dessin depuis l'enfance, cela leur permet de se construire très tôt une "bibliothèque visuelle" petit à petit sans vraiment y prêter attention.

Leur intérêt pour le dessin va les pousser à dessiner de plus en plus et ainsi ils vont garder en mémoire des formes, des objets, des animaux, bref tout un panel qui fera que le jour où on leur demandera de dessiner un objet choisi au hasard ils le feront de mémoire et sans aucun problème. On dira alors d'eux qu'ils dessinent bien. Le trait, la trace laissée sur le papier sera sûre car elle ne sera pas faite au hasard, il y aura une intention dans le trait qui transparaitra par la sureté, la précision et l'esthétique de celui-ci.

 

Bref tout cela n'est que de l'ordre de l'expérience et de l'envie de dessiner, du plaisir qu'on trouve dans cette activité.

Le plaisir au dessin entraine une fréquence, une régularité dans l'exercice et petit à petit un enrichissement de notre "bibliothèque visuelle"  ainsi qu'un gain de dextérité qui permettra de dessiner des objets de plus en plus complexes, des scènes de plus en plus complètes, de réaliser enfin des dessins aboutis.

 

 

Il n'y a qu'à suivre les trâces des Maitres du dessin pour se rendre compte du temps qui était consacré aux recherches et à la documentation avant de passer au dessin. Il n'y a qu'à voir les carnets d'atatomie de Leonard de Vinci, les études de Dürer, de Rembrandt etc pour voir que les dessins chez eux non plus n'étaient pas de l'ordre de  l'inné.

Le corps humain qui a toujours été un sujet privilégié en dessin a été étudié, analysé, disséqué pour en comprendre le fonctionnement et pour par la suite pouvoir le dessiner en comprenant parfaitement chaque trait posé sur le papier. 

Connaitre le globe occulaire va permettre de dessiner un oeil de façon plus réaliste, il en est de même pour tout le corps.

 

Alors que faire lorsqu'on a passé le cap de l'enfance et que le virus du dessin ne nous a frappé que bien plus tard?

Il n'y a pas de recettes miracles, il faut rattraper le temps "perdu" au dessin et dessiner souvent, s'entrainer, aller vers tout ce qui nous permet de pratiquer cette activité en gardant un plaisir à cela. Il y a tout un panel d'activité qui permet de diversifier les approches et de conserver l'envie et le plaisir. Il faut se saisir de toutes sortes d'exercices, que l'on peut faire et qui nous serviront plus ou moins dans le dessin, et parmi cette multitude de possibilité, il y en a une que je trouve particulièrement enrichissante ; je vous en parlerai dès le prochain article...

 

 

En attendant je vous souhaite bon dessin à tous et à très bientôt.

 

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans OUTILS PRATIQUES
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 16:28

 

Je rêve d'un beau clair obscur... d''un modèle suffisamment bien éclairé d'un côté avec des ombres et des lumières bien marquées. 

 

Pour l'instant nous sommes trop nombreux et disposés tout autour du modèle. Si on place un spot lumineux d'un côté du modèle, les élèves situés à l'opposé sont éblouis par la lumière. Nous nous contentons donc d'une lumière assez diffuse mais qui ne m'aide pas à bien situer les ombres et les lumières.

 

Par expérience on peut dire que ce qui se trouve à l'opposé de la lumière est dans l'ombre, j'essaie donc de repérer les points les plus lumineux pour mieux voir les ombres qui sont peu accentuées dans la réalité.

 

 

Voici quelques croquis du jour

 

 

 

modelevivant.jpg

 

Marie

 

 

 

 

 

modele-vivant.jpg

 

Marie

 

 

 

 

 

croquis-de-nu.jpg

 

Marie

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans MES DESSINS
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 11:41

 

 

modelevivant.jpg

 

Fusain sur papier croquis, pose 5'

 

 

 

 

Le combat du jour a été de trouver une place. Cet atelier de nu a beaucoup de succès et nous sommes nombreux à y assister, il parait que cela se calme un peu après Noel. En attendant il faut jouer des coudes pour être bien placé.

 

Par bien placé j'entends, être suffisamment proche du modèle mais pas trop...  être légèrement sur le côté, j'aime bien aussi ne pas avoir à trop bouger la tête pour passer de la vision du modèle à la feuille à dessin.

 

Pour aujourd'hui, c'était râté, je suis arrivée la dernière, il n'y avait plus de chevalets ni de place pour en poser un de toute façon, j'ai donc "choisi" l'option tabouret bas, tout devant, au pied du modèle.

Ce n'est pas idéal car je me trouvait trop prêt et un peu en contrebas car le modèle est sur une petite estrade et parfois assis sur un tabouret sur l'estrade ce qui le place encore un petit peu plus haut.

 

( Je vous parlerai un jour de la technique du Sight Size qui permet de dessiner à la même échelle que la vision que l'on a du modèle, tout est ici une question de placement de son chevalet par rapport au modèle.)

 

Comble de malchance, j'étais aussi un peu trop éloignée de l'élève le plus doué de la classe. Impossible de jeter un oeil sur ses dessins !  ;)

 

Pour cette séance j'ai choisi le fusain, un fusain naturel soft que j'apprécie pour son côté très doux et pouvant marquer très facilement des noirs très profonds.

 

Nous avons commencé par quelques poses de 5 minutes puis de 20 minutes.

Ma principale difficulté est de choisir par quel angle aborder le dessin, est ce que je le fais plutôt en ligne ou plutôt en masse, est ce que je priviliégie la spontanéité ou est ce que je m'attache plutôt à  la précision du dessin ?

Tout cela se mélange, se combat pour faire au final une sorte d'entre deux qui ne me réjouit pas vraiment. :D

Mais je prends mon mal en patience en me disant que l'exercice et l'expérience porteront tôt ou tard leurs fruits. J'essaie aussi de ne pas me laisser entrainer par le pessimisme de certains qui hurlent leur douleur, leur nullité, leur découragement. Ceci dit, cela a parfois un côté rassurant de se dire qu'on a passé ce cap là :D

 

 

Au sujet du dessin en ligne (au trait), voici un lien vers les dessins de Thierry Roche.

J'apprécie particulièrement ses dessins pour le rendu du volume uniquement réalisé par des lignes et la modulation de celles ci.

 

 

thierry-roche.jpg

 

 

 

 

 

Objectif de la prochaine séance : bien se placer

 

- arriver en avance pour trouver la place idéale tant convoitée,

- se placer juste derrière l'éléve doué ;D

 

- passer plus de temps sur la prise de repères et sur la construction du modèle

- occuper tout l'espace de la feuille

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans MES DESSINS
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 14:06

Voici une copie de la planche II 31 du cours de Dessin de Bargue. Il s'agit d'un portrait d'Andrea del Sarto dit :

Andrea d'Agnolo di Francesco di Luca di Paolo del Migliore Vannucchi pour les intimes ; !

 

Je ne me suis pas attardée sur les finitions du dessin, ce qui m'a intéressé ici, c'est le point de départ du dessin.

J'ai choisi de faire une mise en place à partir des quelques repères suivants pour dessiner un visage

 

 

Si on coupe le visage en 3 en partant de la racine des cheveux jusqu'au dessous du menton, il y a

- de la racine des cheveux à la racine du nez, un tiers

- de la racine du nez jusque sous le nez un deuxième tiers

- de sous le nez au milieu du menton, un troisième tiers.

- globe oculaire borde le dessous de la ligne de la racine du nez

 

 

En traçant une verticale qui part du bord extérieur de la narine, on peut placer le canal lacrymal.

La ligne de la bouche se situe à égale distance entre le milieu du menton et le dessous du nez.

Bien sûr ce ne sont que des points de repères et chaque visage peut avoir des particularités mais celles ci ne sont jamais très éloignées du visage type.

 

A partir de ces quelques éléments j'ai fait ma mise en place et par la suite dessiné à partir du modèle le visage à la mine de plomb sur un papier croquis.

 

andrea-del-sarto.jpg

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans CROQUIS
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 20:46

 

Dans la famille anatomie, voici le pied !

 

Copie au crayon graphite. Rien de tel qu'une copie d'une planche de ce cours de dessin pour se rendre compte de la finesse d'exécution de ces académies.

Cela a l'air simple et pourtant la précision de l'exécution laisse peu de place aux erreurs.

 

Voilà ma tentative :

 

 

pied-Charles-Bargue.jpg

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans ETUDES
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:33

 

Voici quelques croquis à l'encre de Chine sur papier aquarelle épais à grain fin.

J'ai préparé 3 godets avec un mélange d'encre de Chine et d'eau à différentes dilutions. Cela permet de poser des tons légers, moyens et foncés.

A la plume et à l'encre de Chine pure, j'ai posé les principales lignes puis laissé sécher pour que les lignes restent bien nettes. J'ai ensuite passé au pinceau des lavis plus ou moins dilués.

 

 

 

 

animal à l'encre de Chine

 

Lionne à l'encre de Chine

 

 

 

 

dessin à l'encre de Chine

 

Lapin à l'encre dans le cadre du concours Signus

 

 

 

 

Paysage à l'encre

 

Paysage encre et lavis

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans CROQUIS
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 14:01

 

Le but de cette étude est de mettre en place rapidement les différentes valeurs et d'appréhender ainsi le travail qu'il y aurait à faire pour un dessin plus fin ou pour l'intégration de ces objets dans une composition de nature morte. On touche ainsi du doigt les difficultés qu'il y aurait à traiter.

J'ai choisi le fusain car cela permet de couvrir rapidement de larges surfaces, et le papier kraft car il donne une teinte intermédiaire que je n'aurai pas besoin de recréer. Je garde la teinte du papier pour les tons moyens, je pose les teintes foncées au fusain et les tons clairs au pastel. C'est pratique et ça va vite !!

 

 

seau-ustensiles.jpg

 

Seau et ustensiles de cuisine

Etude d'après nature au fusain et au pastel sur papier kraft (format 40 x 60)

 

 

Je veux vous donner quelques précisions sur le papier kraft mais aussi sur le kraft gommé :

 

- le papier kraft commun est un papier vergé (on voit en transparence des lignes horizontales à intervalles réguliers),on s'en sert souvent pour les emballages mais il est interessant à utiliser pour dessiner ou pour peindre.

Il a une très belle teinte naturelle brune mais on peut aussi le trouver en couleur (kraft blanchi, bleu, etc). il existe aussi sous différentes finitions (comme l'élégant papier "partition" ) et différents grammages, jusqu'à 260 g à la Compagnie du Kraft !!

 

- le kraft gommé est un papier qu'on peut humidifier sur une face et qui devient alors collant. On s'en sert pour assembler des cartons, etc. Dans le domaine qui nous interesse, le dessin ou la peinture il est très pratique pour fixer une feuille à dessin sur un support.

 

 

Le kraft a un côté brillant et un côté mat, à moins d'avoir une raison particulière, il faut choisir le côté mat qui permettra aux fusains, crayons, pastels, de ne pas glisser et de déposer du pigment sur le papier.

Pour dessiner sur papier kraft, à moins d'utiliser un papier à fort grammage, je fixe ma feuille sur un support pour éviter qu'elle ne gondole ou qu'elle s'enroule sur elle même. Il faut prévoir en dehors de son cadrage de dessin une marge (ce que je n'ai pas fait pour cette étude :D )sur le papier qui sera en partie collée par le kraft gommé. Pour récupérer le dessin final je décolle le papier kraft gommé, celui ci se décolle plus ou moins bien, ou je découpe la partie collée au cutter d'où l'intérêt de garder une marge suffisante autour de son dessin.

 

 

Les rouleaux de kraft gommé comportent une face brillante qu'on mouille avec une éponge humide, la surface mouillée devient alors collante et je l'utilise alors comme du scotch.

 

 

 

IMG_2021.JPG

Rouleau de kraft gommé et fixation de la feuille de papier  kraft sur une planche à dessin

 

 

 

 

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans ETUDES
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:13

Accessoires bien connus des peintres, ces petits godets se fixent sur une palette et permettent d'avoir à côté de ses couleurs le diluant et le médium à peindre.

 

Ce dessin est exécuté au fusain sur un papier croquis blanc. Les différentes valeurs sont posées au baton de fusain et les blancs sont ouverts à la gomme mie de pain.

 

 

 

godets.jpg

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans MES DESSINS
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 19:33

 

Vous les avez peut être ratées, c'était ce weekend. Si c'est le cas rendez vous tous les ans, le 3ème weekend de septembre.

Les musées, édifices, sites interessants, palais, etc ouvrent leurs portes gratuitement. C'est l'occasion de découvrir à petit prix (il ne faut pas oublier le transport et le parking) de hauts lieux culturels aussi bien que le petit musée du coin.

 

De mon côté j'ai profité de cette occasion pour visiter le musée des Beaux Arts de Nice, un musée de paléontologie humaine ainsi que le musée Peynet ou musée du dessin humoristique d'Antibes.

La file d'attente du musée Picasso m'a découragée, j'y reviendrai bientôt.

 

J'ai vu de belles peintures au musée de Nice, de majestueux tableaux de Carle Van Loo, de Grandin,... deux tableaux de Brueghel (Allégorie de l'eau et allégorie de la terre) peints sur bois.
Ces deux tableaux ont été volés au musée en 2007 et retrouvés en 2008, je ne sais pas s'ils se sont abimés à cette occasion là ou s'ils ont eu des problèmes de conservations mais ils sont en forme de tuile canal :D
Par contre la vivacité des couleurs est bien présente.

Au musée du dessin d'Antibes, j'ai découvert des dessins satiriques sur la première guerre mondiale de Jean-Louis Forain, ce sont des dessins forts qui ne laissent pas indifférents, un peu plus raides que ceux de Daumier (dont on peut voir quelques estampes) mais tout aussi puissants.
Ah ! Autre chose...Je ne savais pas que Daumier était aussi un excellent peintre.

 

 

Voici quelques images de ces journées du patrimoine :

 

 

 

DaphnisGrandin

 

Jacques-Louis-Michel GRANDIN Daphnis frappé d'éveuglement ou Daphnis et la Nymphe

Huile sur toile

 

 

 

fragonard-portrait.jpg

Portrait d'homme âgé

Fragonard

 

 

 

drape.jpg

 

Détail : drapé

 

 

 

 

daumier-antibes.jpg

 

  Daumier

 

 

 

 

oranges.jpg

Détail : oranges

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 08:42

 

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ces phases de recherche de sujet, comme celle où l'on cherche des heures ce qui pourrait nous inspirer pour un dessin, on fait le tour des objets de la maison et rien ne nous plait, rien ne nous parle.

C'est assez déprimant... alors que parfois tout nous inspire, on dessinerait tout ce qui nous passe à portée d'oeil.

 

Je crois que la vie quotidienne ne nous laisse pas toujours de disponibilité pour notre sensibilité artistique et qu'il faut faire avec. Lorsque rien ne m'inspire, j'arrête de chercher, de tourner en rond en me demandant quoi dessiner et j'essaie de trouver une activité qui me nourrisse, qui m'enrichisse intellectuellement : une promenade, une sortie à la médiathèque, sans oublier le petit tour quotidien sur Signus pour se changer les idées, se ressourcer et ainsi mieux revenir vers le dessin.

 

Voilà une petite locomotive que mon fils avait laissée sur mon bureau. Je n'ai eu qu'à la déplacer légèrement pour en avoir une vue intéressante.

Je n'ai pas pris le temps de me poser les questions indispensables (au secours !!!! ) de perspective et cela manque un peu au dessin.

C'est donc un petit croquis sans prétention au crayon graphite sur papier croquis.

Pour donner les différentes tonalités, on peut faire des aplats en tenant son crayon très incliné ou bien on peut réaliser des  hachures croisées et après de multiples passages qui vont petit à petit remplir la feuille obtenir une valeur foncée.

 

 

 

croquis locomotive.jpg

Repost 0
Published by Apprendre à dessiner - dans MES DESSINS
commenter cet article

Présentation

  • : Apprendre à dessiner, le blog
  • Apprendre à dessiner, le blog
  • : Dessins postés au jour le jour.
  • Contact

Cours de dessin Signus

Mon coup de coeur : SIGNUS

Essayez le cours complet gratuit pendant

1 mois sans aucun engagement. Explorez les modules,

  écoutez les corrigés audio

postez vos dessins, profitez du forum,

des concours etc.

  C'est 1 mois gratuit et c'est ici :


signus carte

  Comment savoir si un artiste sommeille en vous .... Faites le test ci dessous

dessin

Archives